Abdelkader Chaoui

Chaâbi a été « inventé » quelque part dans les années 1920 par El Hadj Mohammed El Anka (1907-1978), en bref El Anka. Cette nouvelle musique (chaab signifie « le peuple ») est rapidement devenue extrêmement populaire auprès de la classe ouvrière de la kasbah d’Alger. Même aujourd’hui, ces blues algériens sont toujours d’actualité et, grâce à des projets comme El Gusto, de nouveaux publics entrent en contact avec cette merveilleuse tradition musicale.

Dans l’Algérie coloniale des années 1940 et 1950, musulmans et juifs partageaient l’amour et le chagrin et, ensemble, ils jouaient du chaâbi dans la serre d’Alger. Chaâbi, la musique folklorique algérienne par excellence, est un mélange contagieux d’influences musicales d’Afrique du Nord, d’Andalousie et du Moyen-Orient. Lorsque l’Algérie est partie de manière indépendante en 1962, la plupart des quelque 140 000 Juifs algériens, ainsi que les soi-disant pied-noirs, sont allés en France. En raison de l’histoire, la symbiose culturelle, ancienne et unique, a pris fin abruptement.

Abdelkader Chaou: chant & mandole
Hassen Karbiche: guitare
Smail Belaïd: darboeka
Yacine Zimi: banjo
Hamid Koudri: tar
Tarek Farah: piano

Diffusé en Belgique par
logo_horizontal

 

 

CONTACT
Nabila Belkacem
belkartevent@gmail.com
+32(0)489 97 75 56

mars

23mar22 \h 00 \03\00\3Abdelkader ChaouiFestival Casbah Blues 2019